Focus sur l’architecture intérieure

En fait, tout ce que nous voyons autour de nous, absolument tout, a commencé par une idée, des idées. Y compris pour l’architecture intérieure, au début, il y a eu une idée, des idées. Quelque part, on peut dire que tout commence par un rêve. Et puis, on les réalise, on les concrétise.

Comment en arrive-t-on là ?

Pour une personne qui a réussi à passer du rêve à la réalité, quel bonheur, quelle fierté ! Et elle imagine tout ce que les gens diront lorsqu’ils verront son œuvre, et cela le comble encore plus. Malheureusement, nombre d’entre nous a une foule d’idées mais on ne franchit pas le pas. Peut-être parce qu’on en n’a pas les moyens, ou on ne les a pas cherchés, ou parce qu’on ne s’y est pas attardé, mais en tout cas, c’est souvent le cas. Et un jour, on voit une belle réalisation quelque part et on se dit : « mais on m’a piqué mon idée ! » On regrette alors de ne pas l’avoir réalisée soi-même.

Pour passer à la réalisation, ce n’est pas gagné d’avance…

On a des idées mais on ne les exprime pas et on ne fait pas grand-chose, pour ne pas dire : rien, pour les exécuter. D’un autre côté, il y a ceux qui ont des idées et qui s’échinent à les réaliser. Mais entre les deux, il y a parfois un fossé. En architecture intérieure, il y a ce qu’on appelle présentation conceptuelle d’une part, et sa réalisation d’autre part. Et entre les deux, il y a ce qu’on nomme : exécution du projet. Tant que c’est au stade d’idées, on parle de projet, mais on cherche un, ou plusieurs, moyen de les mettre à exécution. Les idées sont présentées sous forme d’images ou d’associations d’images, de dessins, de compositions de matériaux, etc. On les dispose de manière attrayante, acceptable, plaisante. Mais soyons réalistes, bien souvent, ce qui nous freine, c’est le fait que pour exécuter un projet, on ne peut pas le faire tout seul. Plusieurs corps de métiers sont nécessaires. Il faut des artisans, des maçons peut-être, des paysagistes, etc. Et il y a toujours des risques, qu’il faut oser prendre pour arriver à mettre en œuvre un rêve, un projet. Le manque de moyens financiers est un obstacle très fréquent en architecture intérieure.

Quelques astuces efficaces

La première chose à faire, c’est oser présenter ses idées et demander tout de go ce qui est à corriger. La deuxième chose, c’est de savoir exactement à quoi sert son projet, de quel budget faut-il pour sa réalisation, etc. ? Et puis, rester flexible, c’est-à-dire, être prêt à changer tel ou tel élément s’il s’avère qu’il peut faire capoter le projet dans son ensemble. Troisième astuce, s’entourer des bonnes personnes pour échanger les bons plans, apprendre, recevoir des conseils. Et puis, quatrièmement, il est important d’être le plus précis possible : surfaces, dimensions, les quantités, les contraintes, etc. Ce sont quelques points à retenir dans le domaine de l’architecture intérieure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *