LIEU | PROGRAMMATION | ARTISTES | LIENS | CONTACT |









 



John Cornu
Intervention 26.1, 2007

-> ACTUALITES

Entre les arbres



Peinture
France Mitrofanoff



Du 11 avril au 16 juin 2015 Vernissage le 11 avril de 16 h à 21 h.
Le 16 juin à 16 h conférence de Jean-Luc Chalumeau Ouvert le samedi et le dimanche de 14 h à 19 h. Les autres jours sur rendez-vous, contact 06 72 84 81 12
Une musique originale créée pour cette exposition par le musicien performeur Claude Yvans accompagnera les visiteurs lors de leur découverte des oeuvres de France Mitrofanoff.



France Mitrofanoff a multiplié les expositions et les travaux monumentaux, se tenant toujours à la frontière séparant l'abstraction lyrique et le plaisir visuel des formes parfaitement agencées. En témoigne particulièrement sa série des grandes forêts noires.
Jean-Luc Chalumeau, critique d'art et directeur de la revue Verso Arts et Lettres.

Le 16 juin à 16 h pour le finissage de l'exposition le critique d'art Jean-Luc Chalumeau donnera une conférence débat : À propos de ce que l'on pense de l'art contemporain
Son histoire de l'art contemporain (Klincksieck) sera disponible le temps de la conférence





Hier..




Noir de Source
Dessins
Charles Gallissot - Yvon Mutrel
Du 14 février au 28 mars 2015 Vernissage le 14 février de 16 h à 21 h. Ouvert le samedi et le dimanche de 14 h à 19 h. Les autres jours sur rendez-vous, contact 06 72 84 81 12







L'émoi de la photo/Saison IV
F(R)ICTION
Photographie Carte blanche à Jacques Maîtrot et Jean-Louis Hélard
Du 25 octobre au 29 novembre 2014 Vernissage le 25 octobre de 16 h à 21 h. Ouvert le samedi et le dimanche de 14 h à 19 h. Les autres jours sur rendez-vous, contact 06 72 84 81 12


FICTION : création de l'imagination ; ce qui est du domaine de l'imaginaire, de l'irréel : Vivre dans la fiction. (Larousse) FRICTION : résistance que présentent deux surfaces en contact à un mouvement de l'une par rapport à l'autre. (Larousse) La photographie dans sa matérialité, est un travail sur la surface. Un monde vient s'y représenter et nous qui sommes à l'extérieur, nous pouvons le percevoir, c'est le voyeurisme du spectateur. Dans les rêves, nous projetons un monde de l'imaginaire, qui se révèle, dans le meilleur des cas, à notre conscience, c'est le voyeurisme du «bel endormi». Mixer ces deux surfaces, confronter le réel et l'irréel dans une même représentation, c'est l'ambition de cette exposition.






Du 12 avril au 25 mai 2014 Vernissage le samedi 12 avril de 16 h à 21 h. Ouvert le samedi et le dimanche de 14 h à 19 h. Les autres jours sur rendez-vous, contact 06 72 84 81 12



Pour sa troisième exposition consacrée au dessin, l'espace Beaudouin présente le travail de trois artistes, qui sur des thèmes différents montrent chacun la richesse et l'extrême sensibilité de la nature que ce soit dans des paysages, la botanique ou les respirations secrètes et invisibles.

Les paysages de Frédéric Daviau ne renvoient à aucun lieu précis, mais s'inspirent des espaces vécus qui l'ont nourri d'une rêverie profonde. Dans une série d'oeuvres réalisée à partir d'un paysage de Ruysdael, l'artiste en restitue les énergies et les rythmes dans un enchevêtrement de lignes, d'horizontales, de verticales et de courbes tourbillonnantes dans un chaos apparent.

Mathilde Le Cabellec réalise des dessins dont les circonvolutions botaniques s'élaborent au gré de la remémoration de paysages issus de ses carnets de croquis d'où elle tire des textures minérales, et des compositions végétales qui montrent l'irrésistible énergie que dégage la nature.

Le trait nerveux d'Emmanuel Rivière peut nous faire penser à des stratifications géologiques, à des paysages de montagne avec leur ligne de crête ou aux vagues de la mer. En véritable sismographe, il nous restitue les énergies secrètes et invisibles de la nature. Le crayon capte et traduit toutes ces vibrations que l'on pourrait sans doute noter sur l'échelle de Richter.



Le Dessin


Art Brut Eros - Thanatos et quelques autoportraits


Du 1er février au 30 mars 2014
Vernissage le 1er février de 16 h à 21 h.

Les artistes présents à l'espace Beaudouin sont issus de l'Atelier de Jean-Wier, structure de l'établissement public de santé mentale Erasme. L'atelier repose sur une démarche originale s'appuyant sur la co-animation entre l'équipe soignante et le plasticien Eric Pays. Son action s'inscrit dans l'accompagnement d'une démarche de production artistique des patients au sein d'un cadre de soins et de réhabilitation.

L'Atelier donne ainsi l'opportunité à ceux et celles qui le désirent de s'exprimer en tant qu'artistes dans un cadre thérapeutique.

L'Atelier possède un objectif pédagogique qui repose sur trois points : produire, réfléchir, exposer. D'une production régulière naît la réflexion, propre à tout artiste : que peindre et comment le faire ? Dans un souci d'ouverture vers le monde extérieur et pour soutenir les « artistes » dans leurs réponses, l'atelier est appelé a régulièrement montrer ses productions dans des lieux d'expositions souvent prestigieux : le musée du Louvre, le musée du Quai Branly ou le Palais de Tokyo.
L'Atelier de Jean-Wier assure également une production éditoriale, ont ainsi été publiés sept catalogues sur ses différentes productions thématiques.



DIANA QUINBY
"LA FEMME ENTIÈRE"

Dessins, gravures et lithographies

Du 5 octobre au 1er décembre 2013
Vernissage le 5 octobre de 16 h à 21 h.
Ouvert du samedi au dimanche de 14 h à 19 h.
Les autres jours sur rendez-vous, contact 06 72 84 81 12
Retrouvez la vidéo de l'exposition avec une interview
de Diana sous la conduite de Celine Leturcq.







Du 13 avril au 19 mai 2013 Vernissage le 13 avril de 16 h à 21 h. Ouvert du samedi au dimanche de 14 h 30 à 19 h.





Secrète et initiatique la géométrie a toujours été présente dans la peinture. Elle organise l'espace du tableau, met en avant un élément particulier, attire l'attention sur un point symbolique ou guide l'oeil vers une partie remarquable de la représentation. Le XXe siècle voit la naissance de l'abstraction qui, balançant entre les pôles de la raison et de l'instinct, s'exprime soit par le cri soit parle style.

Malevitch et Mondrian ont mené l'abstraction raisonnée vers des voies triomphantes. La peinture géométrique devait changer le monde, le rendre meilleur. Mais leur pratique mit rapidement en évidence les limites idéologiques et conceptuelles de ces mouvements : le suprématisme pour Malevitch et le néoplasticisme pour Mondrian. Seules leurs oeuvres plastiques sont venues jusqu'à nous. Pourtant les pratiques d'un art géométrique ont continué à faire école  au cours du XXe siècle : Kelly, Noland et Stout aux USA, Albers, Bill, Vasarely, Dewasne, Legros et Gorin en Europe.

Les artistes invités à l'espace d'art contemporain Eugène Beaudouin, poursuivent dans cette voie avec des intentions différentes. Ils ne s'inscrivent plus dans des groupes ou des mouvements idéologiques. Leur travail est solitaire, ils ne veulent plus changer le monde, mais s'affirment dans une quête silencieuse et spirituelle. Ils nous donnent à voir et nous offrent un espace mental apaisé, silencieux net intemporel que chacun de nous peut reprendre à son compte pour en investir ses territoires et y vivre sa propre aventure spirituelle.

Yvon Mutrel
FONCTIONS OBLIQUES
Sculpture, installation, dessin, vidéo, photographie.



Du 10 novembre au 9 décembre 2012




l'exposition présente le travail de dix jeunes artistes aux pratiques variées, réunis autour d'une réflexion commune sur la notion de fonction, aux interprétations multiples et singulières.

www.newfolder.fr






Hommage à Jean Legros
(1917-1981)


Du 22 septembre au 21 octobre 2012
ESPACE D'ART CONTEMPORAIN EUGENE BEAUDOUIN à Antony

Carte blanche à Nery Marino Commissaires : Yvon Mutrel & Roger Leloup.



« Extrait des carnets d'un peintre (réflexions consignées sur les carnets d'un peintre à l'approche de la cinquantaine avant, après le travail soit encore à la vue des toiles de maîtres, de lectures et d'entretiens avec les amis... » Eliminer de sa vie, comme de son oeuvre, tout alibi... A intransigeance : oeuvre majeure A compromis : oeuvre mineure Cette intransigeance qui se paye dans la vie, mais cette compromission qui se paie dans l'oeuvre. Quand nous peignons il ne peut et doit y avoir qu'une seule vérité, la nôtre. Mais tout de suite après de se réjouir de voir quelqu'un faire de la peinture différente de la nôtre pour qu'ainsi nous soit offerte une autre part de l'homme. Extrait : 1965 Peinture de bruit, peinture de silence Curieux aussi de remarquer combien on est « moderne », prêt à accueillir tout authentique nouveauté quand il s'agit du frigidaire et de la machine à laver et comme on l'est plus du tout quand il s'agit de se pencher sur l'art qui s'accomplit devant vous. Extrait : Peinture de bruit peinture de silence Mourir épuisé, aliéné suicidé, plutôt que de mourir installé.A l'opposé des installés : les aventuriers, l'aventurier ce fou sain d'esprit.
Extrait cahiers d'atelier
Retrouvez ces textes dans : Carnets d'un peintre préface de Germain Roesz édition l'Harmattan (2008)